Amazonie Le souffle indien

Adiela Matapi parle des tapirs et des boas

Les animaux sont des personnes

Adiela Matapi parle des tapirs et des boas

Allez plus loin

Portrait

Ciro, capitaine Matapi


Ciro est capitaine des Matapi, qui vivent sur le fleuve Mirití-Paraná.

Videos

Le caoutchouc, folie de la forêt

Le caoutchouc, folie de la forêtCiro, le capitaine Matapi, n’a pas connu la grande fièvre du caoutchouc entre 1880 et 1910 environ, ni même le sursaut pendant la Deuxième guerre mondiale. Pourtant, jeune, il a dû travailler presque forcé pour d’ultimes caucheros.

Videos

Le message de Ciro Matapi aux Blancs


Le message de Ciro Matapi aux Blancs

Ciro, capitaine Matapi, envoie un message aux hommes blancs. Qu’il vienne piller l’or ou qu’il veuille aider à coup de « services environnementaux », l’homme blanc menace la société indienne et son environnement… la forêt.

Glossaire

Cliquer sur un mot pour découvrir sa signification
açaï
Fermer Palmier dont les Indiens récoltent le fruit, de couleur pourpre, ressemblant à une grosse myrtille au goût de chocolat. Il est consommé quotidiennement, principalement sous forme de jus. Tressées, les feuilles de l'açaï peuvent aussi servir pour confectionner le toit de la maloca.
anaconda
Fermer Serpent pouvant mesurer jusqu'à 8 mètres et peser 250kg. L'Anaconda est considéré par la plupart des populations indiennes comme l'esprit maître de l'eau.
boa
Fermer Serpent pouvant mesurer jusqu'à 3 mètres et pesant environ 15kg. Le boa est considéré dans la plupart des populations indiennes comme un esprit maître de la forêt.
chaman
Fermer Le chaman est une personne importante de la communauté, qui a le savoir et le pouvoir pour servir d'intermédiaire entre les humains et les esprits maîtres de la nature.
dante
Fermer La dante ou tapir est un mammifère d'environ 2 mètre de long et 1 mètre de haut, pesant jusqu'à 300kg, chassé pour sa viande. Il fait partie des espèces menacées.
lieu sacré
Fermer Un lieu sacré est un espace géographique déterminé, dont l'accès est interdit au profane, car il est identifié comme la source de la vie et un lieu où celle-ci se régénère.